Actualité RH : Aide à l’embauche d’un premier salarié.

Beaucoup de créateurs d’entreprises mais aussi d’entrepreneurs exerçant en solo hésitent à embaucher, bien souvent par manque de connaissance des aides dont pourrait bénéficier leur structure.
L’inquiétude face à des charges supplémentaires est aussi un frein même si l’embauche d’un collaborateur devient nécessaire pour le développement de leur activité.
C’est notre rôle d’expert-comptable de mettre en avant les nouveaux dispositifs d’incitation à l’embauche. Surtout quand le processus de mise en place a été simplifié. C’est le cas de l’aide à l’embauche d’un premier salarié, qui est active depuis cet été.
Pour pouvoir en bénéficier, l’entreprise doit :

  • – embaucher un salarié dans le cadre d’un contrat à durée indéterminée ou d’un contrat à durée déterminée de plus de douze mois. Le contrat doit prendre effet entre le 9 Juin 2015 et le 8 Juin 2016.
  • – correspondre à la définition de la TPE. Si vous avez un doute, nous sommes là pour vous conseiller.

Le montant de l’aide s’élève à 4000 euros sur deux ans, à raison de 500 € par période de 3 mois d’exécution du contrat de travail.

Bon à savoir : l’aide est maintenue pour un nouveau contrat de travail, quand le premier contrat a été rompu au cours de la période d’essai, en cas de démission, de licenciement pour faute ou inaptitude.

Vous pouvez retrouver l’ensemble des détails de cette nouvelle aide sur le site du service-public.fr
https://www.service-public.fr/professionnels-entreprises/actualites/008168
Les modalités de demande de l’aide à l’embauche d’un premier salarié se font via ce formulaire :
http://www.emploi.gouv.fr/premiersalarie/pdf/PE-0885-0715_saisissable.pdf

Par l’équipe du cabinet d’expertise comptable Luis Alegre & Associés