Auteur : Stephane

Caisse enregistreuse

Passer à la caisse ? Oui, mais avec le bon logiciel certifié !

C’était un des sujets principaux de la loi de finances 2016 : la certification obligatoire des logiciels de caisse. 

Cela rentre en vigueur pour 2018, pour les commerçants et autres professionnels assujettis à la TVA. Il leur faudra donc enregistrer les paiements de leurs clients à l’aide d’un logiciel de comptabilité ou d’un système de caisse sécurisé et bien sûr certifié. Ceci dans le but de rendre la fraude (fraude qui consiste à reconstituer à l’aide d’un logiciel trafiqué des tickets de caisse afin de soustraire de la recette des paiements en espèces, ndlr) impossible.

Attention : en cas de contrôle, l’absence d’attestation d’un logiciel certifié sera soumise à une amende de 7500 euros (par logiciel non conforme) avec l’obligation pour le contrevenant de régulariser sa situation dans les 60 jours.

Symbole de la monnaie euro

Crédit bancaire : parcours du combattant ou promenade de santé ?

Vous souhaitez vous mettre à l’alpinisme. l’Everest vous tente. Seulement voilà, vous partez la fleur au fusil, vous n’avez même pas songé vous dégourdir les jambes dans le Jura ou le Mont-Blanc. Pour couronner le tout, vous vous lancez dans votre ascension tongs aux pieds… Inutile de poursuivre, vos chances sont minces d’arriver au sommet. Pour obtenir un crédit de votre banque, c’est un peu la même chose. Non, le crédit n’est pas réservé aux PME et aux groupes internationaux. Que vous soyez travailleur indépendant ou à la tête d’une TPE, votre banque peut vous accorder un crédit. Encore faut-il un minimum de préparation. Rappel de quelques points fondamentaux.

1. Gardez à l’esprit que votre banque n’aime pas prendre de risques. Et au-delà des chiffres, votre attitude face à votre interlocuteur (le plus souvent, il s’agit du chargé d’affaires qui a le ou les comptes de votre activité en portefeuille) doit jouer en votre faveur. Inutile d’enjoliver les choses ou de raconter une histoire à dormir debout. En revanche, avoir une approche positive, lucide, constructive est un vrai plus. Si vous avez confiance dans votre présentation, voilà un premier obstacle de franchi. Car si le crédit est bel et bien un produit, votre chargé d’affaires, lui, devra à son tour le « vendre à l’étage au-dessus ».

2. Anticipez. Plus vous ferez votre demande tôt, plus vous aurez de chances d’obtenir votre crédit. Votre banque n’aime pas l’urgence. On parle ici d’un besoin de financement, pas d’une facilité de caisse pour palier un soucis de trésorerie ponctuel. Présenter votre demande le plus tôt possible est rassurant pour votre banque et stratégique pour vous.  

3. Parlez crédit avec votre expert-comptable : une nécessité. S’il y a bien une personne pour vous aider en amont, c’est votre expert-comptable. D’une part, il connait votre activité et vos bilans. D’autre part, il peut vous aider à calculer le montant le plus juste dont vous aurez besoin. Votre expert-comptable pourra aussi, le cas échéant, vous accompagner lors de votre rendez-vous avec votre banque et vous épauler dans la négociation.

4. Préparez votre dossier. Demandez à votre banquier les pièces dont il aura besoin pour étudier votre demande. Il voudra au minimum les deux derniers bilans de votre activité. Préparez-lui un business plan détaillé de l’utilisation des fonds. S’il ne vous le demande pas, fournissez-le malgré tout. 

4. Négociez. Le taux de votre crédit ? Non mais les frais de dossier oui ! Et en général, il y a de fortes chances que ces frais vous soit offerts.

5.  Vous n’avez pas d’apport ? Ce n’est pas rédhibitoire. Tout dépend du montant que vous souhaitez emprunter. Mais si votre banque juge que le montant de crédit demandé est important au regard de votre chiffre d’affaire, elle vous demandera un apport au financement.

6. Protégez-vous : refusez d’engager vos biens personnels comme garantie de votre crédit. Si ce n’est pas déjà le cas, faites une déclaration d’insaisissabilité auprès de votre notaire. La démarche est peu coûteuse et pourra, en cas de défaillance, protégez vos biens personnels.

En conclusion, obtenir un crédit de votre banque, ne doit pas se transformer en parcours du combattant. Cela étant dit, ce n’est pas non plus une « promenade de santé ». Si malgré tout, votre banque vous refusait un crédit, la concurrence bancaire existe. Et d’autres possibilités de financement s’offrent à vous. On vous en dit plus ici-même, sur notre blog, très prochainement !

 

Compte a rebourd, temps et argent

Dispositif d’aide à l’embauche pour les PME : compte à rebours

Focus sur l’aide « Embauche PME »: Luis Alegre, fondateur et dirigeant du Cabinet d’Expertise Comptable Luis Alegre & Associés vous résume les grandes lignes du dispositif mis en place…

En effet, depuis le 18 janvier 2016 et jusqu’au 31 décembre 2016, les embauches réalisées par les entreprises de moins de 250 salariés ouvrent droit, sous certaines conditions, à une prime trimestrielle de 500 euros durant les 2 premières années du contrat (soit jusqu’à 4000 euros).

Cette aide « Embauche PME » s’adresse aux entreprises de moins de 250 personnes qui embauchent un salarié :

  • En CDI ou en CDD d’au moins 6 mois
  • Et dont la rémunération est inférieure ou égale à 1,3 Smic.

Il est important de rappeler que cette nouvelle aide n’est pas gérée par votre Urssaf et ne doit pas figurer sur vos déclarations Urssaf.

Pour toute question sur le dispositif « Embauche PME », un numéro est à votre disposition :

09 70 81 82 10 (appel non surtaxé)

Pour en savoir plus, voici également un lien http://travail-emploi.gouv.fr/embauchepme

Evidemment, l’équipe du Cabinet Alegre & Associés se tient à votre entière disposition pour vous informer, vous guider et vous conseiller pour l’application de cette nouvelle mesure. N’hésitez donc pas à nous contacter : 01 56 77 30 30

Depuis le début de l’année 2016, nous avons décidés de communiquer des informations utiles à votre activité, via notre nouveau site AAEXCO.COM mais aussi sur notre page Facebook https://www.facebook.com/AetAexpertcompta/ et le compte Twitter officiel du cabinet https://twitter.com/AAexpertcompta

C’est donc le moment de vous abonner, de nous suivre, de nous « liker » si cela n’est pas encore fait.

Au nom du cabinet et de ses experts, cordialement,.

Luis ALEGRE